Programme

TELECHARGER LE PROGRAMME

Conférences

Jeudi 14 décembre

10h-11h : Ouverture

  • Ouverture des Rencontres par Jean-Pierre VILLAIN, Président de la Fédération Générale des PEP
  • Ouverture par Sophie CLUZEL, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées, en présence d’autres membres du gouvernement (sous réserves)
  • Intervention d’Isabelle JEGOUZO, cheffe de la représentation en France de la commission européenne. Isabelle Jégouzo abordera les grandes avancées de l’Europe sociale, notamment à travers le rôle de l’Union européenne dans l’éducation et la protection des droits sociaux, avant d’illustrer ces avancées à travers des projets concrets, porteurs d’une Europe inclusive et solidaire. Enfin, seront mis en évidence les points de contact européens au plus près des citoyens pour les guider et les accompagner dans leurs projets.

11h-12h : Conférence inaugurale

  • Conférence inaugurale d’Alexandre JOLLIEN, philosophe et écrivain : « Réflexion philosophiques sur l’inclusion et sa mise en œuvre, au travers d’une expérience singulière ». « Dans une société qui met de plus en plus de gens sur la touche, dans un monde qui exclue, il est urgent de revisiter la notion de solidarité pour voir comment elle se déploie en actes. Les hommes, comme l’a très bien vu Aristote, sont des êtres de liens. On ne saurait trouver le bonheur à l’écart, loin de nos semblables. Intégrer, vivre ensemble est non seulement un défi majeur, une responsabilité éthique mais aussi une grande chance. Nous verrons comme la philosophie peut nous donner quelques clés, quelques pistes pour rendre cette solidarité effective et quotidienne. »

13h45-14h30 : Perception des Français des inégalités d’aujourd’hui et de leurs attentes

  • Perception des Français sur l’inclusion, et plus largement sur les inégalités dans la société- 4ème Baromètre PEP de la Société Inclusive. Présentation des résultats de la 4ème édition du Baromètre PEP sur la société inclusive par Emmanuel RIVIERE, Directeur de Kantar Public France

14h30-16h : Société inclusive, quelles réalités à l’international ?

  • Table ronde croisant le regard d’institutions, partenaires et chercheurs européens et internationaux
    > Nadia HADAD, Boardmember of the European Network on Independent Living (ENIL)
    > Felicity ARMSTRONG, Professeure émérite en sciences de l’éducation, University College de Londres (UCL). « L’Angleterre subit une période d’instabilité et de transformations. D’un côté, les politiques et les pratiques d’éducation inclusive se consolident, tandis que de l’autre certains éléments du contexte politique et social renforcent la ségrégation. On assiste notamment à une résurgence du secteur privé et à la disparition de l’”inclusion” dans la politique officielle. »
    > Raffaele CIAMBRONE, Responsable de l’inclusion scolaire – Ministère italien de l’éducation. L’intervention porte sur l’évolution du système  éducatif italien à partir de la loi 517/1977 qui en a changé le paradigme.  Elle insiste sur les enjeux critiques de l’éducation inclusive, y compris dans une dimension comparative. Ensuite, on analyse les  perspectives d’amélioration introduites  par les normes actuellement en vigueur, notamment  le décret législatif 66/2017.
    >Un Représentant de la Plateforme européenne de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale

    Modérateur : François SALTIEL (ARTE)

18h30 : Exposition photos

Vendredi 15 décembre

14h15-16h : Conférence de clôture

  • Renforcer le pouvoir d’agir des citoyens et des organisations pour une société européenne solidaire et inclusive
    >Guillaume BALLAS, Député européen, Membre de la Commission de l’Emploi et des Affaires Sociales au Parlement Européen
    >Fabienne JEGU, Conseillère auprès du Défenseur des droits

16h-16h30 : Discours de clôture

  • Discours de clôture par Jean-Pierre VILLAIN : Lancement de l’appel pour s’engager en faveur d’une société inclusive et solidaire

 

Tables Rondes

Jeudi 14 décembre

16h30 – 18h30 : 6 tables-rondes

Table-ronde n°1 : « Comment, dans le secteur de la Petite enfance, les acteurs se mobilisent-ils sur l’évolution de l’environnement pour agir sur l’inclusion ? »

>Sylviane GIAMPINO, Psychologue, Psychanalyste, Présidente d’honneur de l’association nationale des psychologues pour la petite enfance, Vice-présidente du Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge. L’on s’accorde sur les bienfaits de la présence dans les lieux d’accueil, d’éducation et de loisirs de tous les enfants quels que soient leurs origines, milieux, besoins spécifiques liés à leur santé ou au handicap. Cependant la mise en réalité  de ces principes et projets nécessitent organisation, créativité, ténacité, et plaisir des différences.
>Laurent ORTALDA, Responsable de Service Petite Enfance, CNAF
>Franck BLANCHON, Directeur général des PEP 87
>Matthieu DESARNAUD, Directeur associatif des PEP 09. Le dispositif « Palanqueto » tente de répondre aux besoins et questionnements exprimés par les
Eaje en Ariège dans le cadre d’accueil d’enfants à besoins spécifiques. Après 6 ans d’existence, nous pouvons observer des évolutions dans les sollicitations reçues, modifiant nos modalités d’intervention.

Modératrice : Eglantine EMEYE (La maison des maternelles)

Table-ronde n°2 : Comment, dans le secteur de l’école et de l’éducation au sens large, les acteurs se mobilisent-ils sur l’évolution de l’environnement pour agir sur l’inclusion ? »

>Serge THOMAZET, Maitre de conférences, Université Clermont-Auvergne. Son intervention permettra de penser l’école inclusive, bien au-delà d’un dispositif de scolarisation des enfants handicapés, comme un projet de transformation de l’école pour lequel les formes de travail collectif sont encore largement à construire. Il montrera tout d’abord que les enjeux actuels pour que l’école devienne réellement inclusive sont de deux ordres : d’une part permettre l’accès à l’école ordinaire aux enfants qui en sont pour le moment exclus et d’autre part permettre un parcours de réussite scolaire à tous les enfants, handicapés ou non. Dans un deuxième temps, il reviendra sur la nécessité d’un travail collectif permettant de dépasser le morcellement actuel des multiples « prises en charge ».
>Un Conseiller du Ministre de l’Éducation nationale
>Christian CHEVALIER, Secrétaire général de SE-UNSA
>Hervé FERNANDEZ, Directeur de l’Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme (ANLCI)
>Pierre BUCCO, Président des PEP 46. « La mission de médiation scolaire des PEP 46, à travers l’accompagnement au travail scolaire des enfants du voyage,vise à éviter leur déscolarisation précoce, à permettre la progression dans les apprentissages et à favoriser leur réussite scolaire. L’action se décline sur le temps scolaire et hors temps scolaire dans: l’accompagnement des enfants en classe avec l’ enseignant, l’aide aux devoirs sur le hors temps scolaire, des ateliers de découvertes pour les enfants, des sorties culturelles parents/enfants, le suivi des jeunes inscrits au CNED.  Pour ce faire, 11 médiateurs (services civiques et salariés formés et qualifiés des PEP46) sont  déployés sur l’ensemble du département. Ils sont encadrés par 4 maîtres FLE de l’Éducation nationale nommés par le DASEN. Ces derniers disposent, en outre, de valises pédagogiques spécifiques qu’ils ont créées, à disposition de leurs collègues. »

Modératrice : Pascal BOUCHARD (TOUT Educ)

Table-ronde n°3 : « Comment, dans le secteur des loisirs, des vacances et de la culture, les acteurs se mobilisent-ils sur l’évolution de l’environnement pour agir sur l’inclusion ? »

>Paul GERNIGON, Chargé de mission au sein du département de l’éducation et du développement artistique et culturel, Ministère de la Culture
>Véronique BORDES, Professeure en sciences de l’Éducation à l’Université de Toulouse Jean Jaurès, Unité mixte de Recherche Éducation Formation Travail savoirs (UMR EFTS). « La mixité sociale est au cœur du travail de recherche-action entamé depuis un an avec les PEP. Comment permettre plus largement à des publics de classes sociales différentes d’accéder aux séjours de vacances. Le constat étant que « la classe moyenne » semble déserter les offres de séjours. Seront présentées, lors de cette table ronde, les différentes pistes entamées dans le cadre de la Recherche-Action Mixité Sociale et séjours : stratégie de communication, leviers de financement, proposition de mise en œuvre. »
>Isabelle ERET, Responsable Service Éducation et Loisirs des PEP 62
>Hélène CARBONNEAU, coDirectrice du Laboratoire en loisir et vie communautaire (Québec). Elle introduira un cadre conceptuel posant que l’expérience inclusive de loisir implique la possibilité pour les personnes en situation de handicap 1) d’accéder à des sites et équipements permettant la pratique d’activités significatives, 2) de comprendre et pratiquer des activités correspondant à leurs aspirations et mobilisant leur potentiel et 3) d’entrer en relation significative et réciproque avec les autres participants.
>Daniel PISSONDES, Référent culturel des PEP 18. Les PEP 18, dans la poursuite de leur engagement sur le volet culturel de leur projet associatif et après avoir organisé en janvier 2017 le colloque « Culture et handicap mental », ont choisi de créer un poste de référent culturel avec l’accord de l’ARS Centre Val de Loire. C’est une première à deux titres : c’est le premier poste de ce type en Région Centre et il s’appuie sur une convention de détachement, la première entre le ministère de la Culture et la Fédération Générale des PEP. Daniel Pissondes nous présentera le contenu de sa mission :
. mettre en œuvre des actions culturelles pour tous les publics accueillis au sein des établissements et services,
. veiller à la mise en œuvre du volet culturel dans les projets d’établissements,
. créer et développer des partenariats culturels avec les différents acteurs professionnels.
La vie culturelle des personnes accueillis devrait donc s’en trouver particulièrement enrichie, elles pourront ainsi faire valoir leur «droit à la culture».

Modérateur : Didier MEILLERAND (Président de ABNL Prod)

Table-ronde n°4 : « Comment, dans le secteur de la formation et de l’insertion professionnelle, les acteurs se mobilisent-ils sur l’évolution de l’environnement pour agir sur l’inclusion ? »

>Joël CANTAUT, Chargé de projet Education et prévention du décrochage scolaire – ‎Commissariat général à l’égalité des territoires – CGET / Service du Premier ministre
>Emmanuelle FILLION, Sociologue et professeure à l’EHESP – Collectif de Recherche sur Handicap Autonomie Société Inclusive. Elle  traitera du passage (complexe) d’une politique d’emploi basée sur la reconnaissance administrative du handicap et l’élaboration de dispositifs spécifiques (quotas, obligations d’emploi et de reclassement dans l’univers du travail ordinaire, travail protégé à distance du droit du travail…) à une politique d’égalité face à l’emploi basée sur le droit de la non-discrimination (obligation d’aménagements raisonnables, RSE…).
>Timothy GHILAIN, Policy officer, Association européenne des prestataires de services pour personnes en situation de handicap, European association of service providers for persons whith disabilities (EASPD)
>Hortense DESVILLES, Présidente fondatrice du cabinet HOMA Conseil
>Jacques MOZZI-RAVEL
et Philippe BONNET, Directeur général et Directeur du pôle social et médico-social du Groupement pluri-associatif GPA 79-16)
>Thierry BOSCARIOL, Directeur Général de l’association Emmanuelle

Modératrice : Emmanuelle DAL’SECCO (Handicap.fr)

Table-ronde n°5 : « Comment, dans le secteur de la santé et de la perte d’autonomie, les acteurs se mobilisent-ils sur l’évolution de l’environnement pour agir sur l’inclusion ? »

>Hervé POLESI, Maître de Conférences Associé, Sciences Sociales, Université de Strasbourg, Directeur du développement à l’ABRAPA
>Sabrina FERRAINA, Policy Manager, Association européenne des prestataires de services pour personnes en situation de handicap (EASPD)
>Un Représentant de la CNSA
>Sandra BOSSARD, Secrétaire générale de l’AFPAPH

Modératrice : Emmanuelle DELEPLACE (Hospimedia)

Table-ronde n°6 : « Comment nos organisations sont-elles en train de muter pour faire une société inclusive? »

>Alain MINGAT, Directeur de Recherche honoraire au CNRS, UNICEF
>José PUIG, Directeur de l’INSHEA
>Céline GARLENQ, Direction de la démocratie participative, Ville de Billère, Projet Be:In, Erasmus +. « La participation citoyenne est un enjeu majeure pour les acteurs du développement local. Qu’ils soient institutionnels ou associatifs, les professionnels de la participation partagent souvent le même constat : Il existe aujourd’hui un désintéressement des citoyens de la vie publique et des institutions, et plus particulièrement de certaines catégories sociales ou de tranches d’âge de la population. Afin de « capter » les personnes les plus exclues, des projets innovants sont développés en France et ailleurs.
En s’inspirant de ces expériences, notamment grâce à des projets européens d’échange de bonnes pratiques, la Ville de Billère propose des dispositifs innovants de participation citoyenne. »
>Julien GABBAY, Directeur marketing, Free2Move groupe PSA
>Bernad HOGE, Architecte
>Blaise GBAGUIDI, Directeur général des PEP 45

Modérateur : Antoine JANBON (Union Sociale)

Vendredi 15 décembre

10h30 – 12h30 : 6 tables-rondes

Table-ronde n°1 : « Comment, dans le secteur de la Petite enfance, les acteurs se mobilisent-ils pour favoriser l’émancipation/ la participation des personnes »

>Sylvie RAYNA, Maître de conférences en sciences de l’éducation, Responsable du programme transversal « Petite enfance » du centre de recherche EXPERICE (Université Paris 13 Sorbonne Paris Cité). A partir de résultats d’études et d’expériences rencontrées en Europe et au-delà, Sylvie RAYNA montrera le potentiel présenté par le secteur de la petite enfance pour inclure, réduire les inégalités et prévenir les discriminations, si agentivité et pouvoir d’agir sont partagés entre toutes les parties prenantes, y compris les jeunes enfants.
>Elisabeth LAITHIER, Co-présidente du groupe de travail « petite enfance » à l’Association des Maires de France
>Un Représentant d’une CAF
>Michele BARON-QUILLEVERE, Secrétaire générale de l’ANECAMSP, l’Association Nationale des Equipes Contribuant à l’Action Médico-Sociale Précoce, Directrice du CASMP de Brest. L’ANECAMSP est la seule association intervenant à la fois dans la prévention, le dépistage, le diagnostic, les soins et l’accompagnement précoce. Dans l’héritage des valeurs fondatrices des pionniers de l’Action Précoce (Janine Lévy, Roger Salbreux, Danièle Rapopport, Myriam David …) elle soutient la primauté des parents dans les décisions qui s’imposent et le libre accès à l’information.
Nous considérons aussi que la confrontation des points de vue Parents / Professionnels, du croisement des regards, des expertises  participent du développement des connaissances. Présentation de la Campagne « Handicap Agir tôt ».
>Laurent STAWSKI, Directeur Général des PEP 56. Laurent STAWSKI apportera un témoignage sur la participation des PEP 56 dans l’établissement du schéma départemental des services aux familles.  En effet, il a participé pour un comité de pilotage à l’écriture du schéma puis à la mise en œuvre dans le cadre d’un comité opérationnel.
>Julien TAFFOUREAU, Chargé de développement de l’association Baby-Loup. Julien Taffoureau expliquera le fonctionnement innovant mis en place dans la crèche solidaire et le relais familial d’urgence ouverts 24h/24 et 7j/7 dont il s’occupe, et notamment les diverses stratégies imaginées depuis leur création en 1991 pour rendre proprement auteurs et acteurs de leurs parcours de vie les enfants et les parents confrontés à des situations dites « atypiques ».

Modératrice : Sandra FREEMAN (LCI)

Table-ronde n°2 : « Comment, dans le secteur de l’école et de l’éducation au sens large, les acteurs se mobilisent-ils pour favoriser l’émancipation/ la participation des personnes ? »

>Albert PREVOS, Président du Conseil Français des Personnes Handicapées pour les Questions Européennes (CFHE)
>Liliana MOYANO, Présidente de la Fédération des Conseils de Parents d’Elèves (FCPE). La FCPE est la première fédération de parents d’élèves dans l’école publique. Elle milite  pour le droit à la réussite de tous les élèves. Pour construire une école émancipatrice, elle œuvre pour faire respecter et vivre la coéducation dans les établissements, comme sur les territoires.
>Hélène GRIMBELLE, Présidente du CAPE (Collectif d’associations Partenaires de l’Ecole), Secrétaire Générale adjointe de la Ligue de l’Enseignement, représentante du collectif 1001 Territoires. « Mille et un Territoires se mobilisent avec les parents pour la réussite de tous les enfants ». Le collectif « Mille et un territoires » fédère villes et associations pour que tous les parents, y compris ceux les plus éloignés de l’école soient associés aux démarches éducatives. Initié en 2007, l’objectif est d’impulser une large mobilisation, localement, avec une façon de faire bien particulière et à l’échelle nationale pour créer de nouvelles dynamiques collectives.
>Marie-Christine PHILBERT, Présidente de la FNASEPH
>Isabelle VILLE, Sociologue, directrice de Recherche Inserm et directrice d’études EHESS, Programme Handicap et société. La participation et le bien-être des enfants en situation de handicap à l’école seront discutés à partir des premiers résultats d’une enquête réalisée auprès d’un panel de 12 500 d’élèves bénéficiant d’un PPS et de leur enseignant en comparant les différentes modalités de scolarisation et les points de vue des enseignants et des familles.

Modérateur : Pascal BOUCHARD (TOUT Educ)

Table-ronde n°3 : « Comment, dans le secteur des loisirs, des vacances et de la culture, les acteurs se mobilisent-ils pour favoriser l’émancipation/ la participation des personnes ? »

>Marc ENGEL, Chef du bureau des politiques éducatives locales au sein de la Direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative (DJEPVA). Le champ de la DJEPVA concerne les politiques menées en faveur des jeunes qui s’inscrivent dans une dynamique transversale, interministérielle et partenariale. Plus particulièrement, elle soutient les actions d’intérêt général des associations de jeunesse et d’éducation populaire, veille à la sécurité des mineurs fréquentant les accueils collectifs de mineurs et concourt au développement des politiques éducatives locales favorisant l’accès de tous à des activités de loisir de qualité dans une logique émancipatrice.
>Melaine CERVERA, Maitre des conférences, Enseignant-chercheur à l’Université de Lorraine. À partir de la recherche-action nationale « Pour des loisirs choisis pour tous : analyse et expérimentation de plateformes territoriales »,  réunissant les PEP et ses partenaires, la CNSA, la CNAF, le CIH, et la DJEPVA, l’intervention exposera les leviers territoriaux, associatifs et institutionnels, permettant en pratique et par l’expérimentation le libre choix et l’auto-émancipation des personnes en situation de handicap dans l’accès aux loisirs, aux vacances et à la culture.
>Benjamin DUBREUIL, Responsable National et du Pôle Culture des CEMEA. Son approche se propose de repartir de la nature des activités et des processus qui favorisent, la rencontre entre des personnes venant de pays différents dans le cadre d’un festival et sur un temps court. Il est à la recherche d’endroits qui les mobilisent, qui les chargent, qui les éveillent, et qui génèrent du désir de se découvrir davantage, de s’interroger, de réfléchir et de faire avec les autres.
>Alexandre AUPITRE, Directeur des PEP 81

Modérateur : Didier MEILLERAND (Président de ABNL Prod)

Table-ronde n°4 : « Comment dans le secteur de l’insertion professionnelle, les acteurs se mobilisent-ils pour favoriser l’émancipation/ la participation des personnes ? »

>Jean-Patrick GILLE, Président de l’Union Nationale des Missions Locales
>Sebastien CHAPPE, Co-dirigeant du Cabinet Conseil et Formations CEFRA. Le CEFRA est un cabinet d’expertise RH spécialisé sur le Handicap Psychique et la souffrance psychique au travail. Le CEFRA est expert dans l’accompagnement et le maintien dans l’emploi, en proposant des approches innovantes aux Employeurs dans la prévention et la gestion de situations de crise ou de tension au travail. Il accompagne les managers et les salariés en situation de souffrance psychique en emploi.
>David RYBOLOVIECZ
, Responsable national travail social et santé mentale, CEMEA. « La situation socio-économique en France reste très difficile et touche encore et toujours les plus fragilisés d’entre nous. La précarité est forte et l’accès à l’emploi durable reste complexe, dans un monde où le travail est plus rare et où les fragilités des un.e.s et des autres ne facilitent pas une réelle insertion sociale et professionnelle. Les mouvements d’éducation et les acteurs sociaux, parce qu’ils agissent en prise direct dans les différents lieux de vie sociale sont invités chaque jour à proposer et à construire des réponses qui favorisent l’émancipation de chacun. Il s’agit non pas de « construire pour », mais bien de « construire ensemble ».
>Gilles THOMAS, Directeur Général des PEP 58. Les PEP 58  ont créé en 2000 une Plateforme Départementale de Mobilité qui par la mise à disposition de véhicules et/ou par la formation au permis de conduire, permet à des publics fragilisés d’accéder à la Mobilité et donc à la formation professionnelle et à l’emploi. Ces publics sont constitués de Jeunes en difficultés orientés par les Missions Locales , de personnes inscrites dans le dispositif RSA, de personnes en situation de handicap physique ou psychique et  de jeunes porteurs de troubles Dys (Dyslexie, Dyscalculie, Dysphasie, Dyspraxie, Dysgraphie). Gilles THOMAS portera témoignage de cette expérience lors de la table ronde.

Modératrice: Emmanuelle DAL’SECCO (Handicap.fr)

Table-ronde n°5 : « Comment, dans le secteur de la santé et de la perte d’autonomie, les acteurs se mobilisent-ils pour favoriser l’émancipation/ la participation des personnes ? »

>Dominique GILLOT, Présidente du CNCPH
>Eric SALAT, Ingénieur pédagogique et co-directeur du DU Démocratie en santé de l’Université des Patients – Paris VI
>Pascal JACOB, Président de l’Association d’Handidactique, auteur du rapport sur « l’accès aux soins et à la santé des personnes handicapées » (2013)
>Eric BEQUIGNON
, adhérent du Groupement d’entraide Mutuelle « Oxygem 28 » des PEP 28

Modérateur : Antoine JANBON (Union Sociale)

Table-ronde n°6 : « Comment les mutations s’opèrent-elles au sein des organisations pour favoriser l’émancipation/ la participation des personnes ? »

>Cécile DUPAS, Administratrice (ancienne Présidente) de l’association Trisomie 21 France
>Diane COMPAIN, Fondatrice de l’Association Emmanuelle de Charente Maritime
>Roland BERTHILLIER, Président de l’ESPER et de la MGEN
>Fabrice TOLETTI, Directeur Général des PEP 21

Modérateur : Eric DUPAS-LAIGO (Spécialiste de l’ESS, ex-Directeur adjoint du cabinet de Martine Pinaille)

Workshops

Jeudi 14 décembre

13h-13h45 : 2 Workshops

Le numérique au service de l’accompagnement PEP

Présentation de l’apprentissage du codage en centre de Loisirs, de la formation CLASS CODE à destination des animateurs PEP et des familles et l’interface personnalisée du robot SAPAD des PEP 81.

>Johanna GATEU, Coordinatrice Accueils de loisirs -Espaces Jeunes -Séjours PEP 44
>Sophie DE QUATREBARBES, DESIGN DE PROJET NUMERIQUE Chef de projet Programme Class Code
>Alexandre AUPITRE, Directeur des PEP 81. “Observation, écoute, analyse des besoins et recherche de solutions adaptés sont les maitres mots de notre mode de fonctionnement sur le département du Tarn au sein des PEP 81. »

Pratiques européennes des PEP et impacts dynamisants dans nos projets

Présentation de projets PEP européens.

>Jean-Yves BOULLET, Directeur Général des PEP 66
>Julien GUILLEMOT, Directeur du pôle « Accompagnement ambulatoire » des PEP 64
>Christophe BERTHELOT, Directeur Général des PEP 64
> Charlotte ASSIE, Secrétaire  Générale CRFMS ERASME

16h30-17h15 : 2 Workshops

Quels partenariats interinstitutionnels pour favoriser le libre choix des personnes handicapées : l’exemple de la recherche-action Loisirs et Handicap des PEP

Il s’agira, avec les acteurs publics et associatifs, d’envisager, dans le cadre d’une recherche en train de se faire, les leviers concrets de décloisonnement entre des politiques publiques locales fluctuantes et segmentées et les acteurs associatifs de terrain au service de la conception de plate-forme d’accès aux loisirs choisis pour tous et toutes.

>Martial MEZIANI, Coordinateur de la recherche action menée à la Fédération Générale des PEP
>Violette MORIN, Responsable Pôle Ressource Handicap PEP 50
>Stéphanie LEMAZURIER, Responsable Pole Ressource Handicap PEP 28
>Matthieu DESARNAUD, Directeur des PEP 09

Conseil de quartier et expertise d’usage des habitants

Il s’agit de présenter une  méthode d’accompagnement de la parole d’habitants, outils pédagogiques, valorisation de l’expression des habitants.

>Nadia ANNEBI-GAUTELIER, Céméa Alsace
>Christine JOURQUIN, Chargée de mission Pôle Participation Citoyenne au Céméa Alsace

Vendredi 15 décembre

9h15-10h : 2 Workshops

Accompagnement aux fonctions parentales et restauration des liens parentaux dans le cadre de l’accueil des enfants suivis par l’ASE

A 3 voix, l’objectif est de présenter l’expérience de professionnels travaillant au sein de maisons d’enfants à caractère social, en particulier la manière dont les parents sont désormais associer à l’accompagnement de leur enfant.

>Mourad MAMOU, Directeur Général adjoint des PEP 11
>Alexandre LE BOULCH, Directeur du Pôle Protection de l’Enfance et de la Jeunesse des PEP 66
>Sylvain VISEUR, Directeur du Pôle Social, Education et loisirs des PEP 64

Unité d’enseignement maternelle autisme : une ouverture vers le monde

A plusieurs voix, l’objectif est de présenter des expériences de terrain sur le sujet et la manière dont les parents et professionnels travaillent ensemble pour construire l’accompagnement de l’enfant. Par ailleurs, une autre interrogation est de savoir comment envisager l’avenir scolaire de ces enfants bénéficiant de l’accompagnement par l’UEMA.

>Sylvie VERGNOLLE-BEZNEAU des PEP 40
>Maïté NEGUI des PEP 40
>Francis FEUVRIER,
Directeur Général des PEP 01
>Malika AYMOZ,
Directrice de la plateforme des SESSAD des PEP 01
>Olivier FABIANI,
Directeur Général des PEP 62
>Jérémie TREUTENAERE, Directeur des CAMSP et CMPP d’Arras, PEP 62

13h30-14h15 : 2 Workshops

Travailler la mixité sociale à partir des valeurs des PEP : mots d’animateurs, mots de directeurs.

L’objectif est de confronter ses représentations à partir des résultats de recherche. Des représentations graphiques des analyses effectuées sur des associations libres induites par les valeurs des PEP chez des animateurs et des directeurs de séjour permettront de questionner chacune d’entre-elles.
>Pascal MATRAY, Directeur général des PEP 39
>Aline VOISIN, Directrice des PEP 25
>Frédérique HILLE, Maître de conférence en Sciences de l’Éducation, Université Toulouse Jean Jaurès

Le CMPP face aux enjeux actuels : quelles évolutions ?

A plusieurs voix, l’objectif est de présenter les expériences de terrain sur de nouvelles modalités de fonctionnement mises en place, ou envisagées, au niveau des CMPP pour répondre aux nouveaux enjeux et sollicitations des Agences Régionales de Santé.

>Ouria ZIADI, Directrice du CMPP de La Roche sur Yon, URPEP Pays de la Loire
>Thierry GANNEAU, Directeur du CMPP du Mans, URPEP Pays de la Loire
>Céline DAVID-GALLOIS, Directrice du CMPP de Beauvais- PEP 60 / 95
>Olivier FABIANI, Directeur général des PEP 62
>Sylvie BENOIT, Directrice du CMPP des PEP 19

Forums politiques

Vendredi 15 décembre

8h30-10h : 2 forums politiques

• La culture : moteur de l’inclusion

>Paul GERNIGON, Chargé de mission au sein du Département de l’éducation et du développement artistiques et culturels du Ministère de la Culture (DEDAC)
>Sylvie CHARRIERE, Vice Présidente de la commission des affaires culturelles et de l’éducation à l’Assemblée Nationale et Députée de la 8ème circonscription de la Seine-Saint-Denis
>Nathalie MONTOYA, Maître de conférences, Laboratoire de Changement Social, Université Paris-Diderot – Paris 7

Modératrice : Sandra FREEMAN (LCI)

• L’inclusion par le sport

>Emmanuelle ASSMANN, Présidente du Comité paralympique et sportif français
>Jean-François MARTINS, Adjoint au Maire de Paris, Chargé des Sports, du Tourisme et des Jeux Olympiques et Paralympiques
>Xavier DU CREST DE VILLENEUVE, Directeur France d’Handicap International

Modératrice : Carole GOMEZ, Chercheur à l’IRIS (Institut de Relations Internationales et Stratégiques)

Exposition photos Agence Magnum Photos

Le 14 décembre à 18h30 aura lieu l’inauguration de l’exposition photos PEP « la société inclusive, regards croisés » réalisée par l’agence MAGNUM PHOTOS

Les REPORTAges PEP PAR MAGNUM PHOTOS

Plusieurs photographes de l’agence vont parcourir le territoire et rencontrer les professionnels des associations PEP et personnes accompagnées par les PEP : des rencontres humaines fortes,  illustrées par un témoignage. Chaque reportage est réalisé par un photographe de l’agence MAGNUM PHOTOS. Le témoignage créatif et visuel qu’apporte le photographe sur l’association sélectionnée met en lumière l’aspect humain des situations vécues, mais aussi les actions, le soutien et l’accompagnement mis en œuvre par les associations sur le terrain afin de promouvoir une société inclusive. A ce jour, 4 reportages ont été réalisés :

PEP 28 : Centres sociaux Robert DOISNEAU et le Clos Margis par le photographe Richard KALVAR

Les centres sociaux sont un exemple concret de la volonté des PEP d’agir au cœur des territoires, d’accompagner et de rendre possible à tous l’accès à la vie sociale, l’éducation, le travail, tout en permettant l’émancipation. Les équipes des centres sociaux soutiennent les démarches des personnes mais chacun est le véritable acteur de son parcours au sein du centre social. Le reportage est un partage de moments de vie que Richard KALVAR a captés grâce à la proximité qu’il a su établir avec les personnes.

PEP 21 : MARPA Les Tilleuls et l’ESAT l’Intervalle par le photographe Thomas DWORZAK

La Maison d’Accueil et de Résidence Pour l’Autonomie de Baigneux-les-juifs est guidée par un « projet d’établissement » centré autour de la personne et de son autonomie : tout est mis en œuvre pour que les résidents gagnent en autonomie et puissent accomplir des projets qu’ils n’ont jamais osés réaliser. L’autonomie et la bonne humeur aussi bien des résidents que des agents d’accompagnements transparaissent derrière l’objectif de Thomas DWORZAK. Quand à l’Intervalle, ce service de restauration se compose de 25 travailleurs en situation de handicap qui ont chacun suivi une formation spécialisée.

PEP 45 : MAS La Devinière et les Saulniers par le photographe Richard KALVAR

Ce qui découle de ces deux Maisons d’Accueil Spécialisées (établissement médico-social qui accueille des adultes dépendants présentant des déficiences mentales, motrices et sensorielles lourdes) est la proximité. A la fois entre les résidents mais aussi entre les résidents et l’équipe. Même l’architecture de ces deux MAS a été pensée de manière à faciliter les échanges entre les personnes. Richard KALVAR a réussi à mettre en lumière cette proximité saisissante tout en respectant l’intimité de chacun.

PEP 50 : Centre de vacances les Oyats de Saint-Martin de Bréhal et la colo inclusive « Arrête ton cirque » par le photographe Matt STUART

La qualité des loisirs offerts par les PEP 50 illustre parfaitement la volonté de droit aux loisirs pour tous pour laquelle les PEP militent. Les valeurs de mixité, inclusion et partage que prônent les PEP sont mises à nu devant l’objectif de Matt STUART. Ce reportage montre concrètement ce qu’est une société inclusive, notamment avec la colo « Arrête ton cirque » qui permet à 9 enfants dont 6 en situation de handicap de participer à des activités de cirque.

(c) Matt Stuart / Magnum Photos pour la FGPEP

MAGNUM PHOTOS

Coopérative de photographes marqués par la Seconde guerre mondiale, MAGNUM PHOTOS est une agence regroupant quelques-uns des plus grands photographes et photojournalistes du monde, dont Robert CAPA et Henri CARTIER-BRESSON, les deux figures emblématiques de l’agence. Elle se veut porteuse depuis toujours de valeurs humanistes et s’efforce aussi de ménager urgence de l’actualité et vision artistique du monde.

TOP